RoughTough&Dangerous

 

 

 

Sommaire
Les Avions Furtifs
Le SR-71 Blackbird
La propulsion nucléaire
La conquête spatiale
Espace
Liste de Films
Photos
Contact

 

 

Qualification de vol confirmée pour Soyouz TMA

 

6 juin 2003 :

La RKK Energya a confirmé, par la voix de son premier Vice-Président Nikolaï Zelenchikov, que le nouveau vaisseau spatial Soyouz TMA était parfaitement apte à une utilisation régulière. Lors de sa prochaine mission, il emportera à son bord l'astronaute de l'ESA Pedro Duque à destination de la Station Spatiale Internationale (ISS), et le ramènera sur Terre en octobre prochain.

Le premier exemplaire de Soyouz TMA a été lancé de Baïkonour le 30 octobre 2002, avec à son bord le Belge Frank de Winne et les Russes Sergueï Zaletine et Youri Lontchakov. Alors que Frank de Winne rentrait au bout de deux semaines au moyen du dernier vaisseau Soyouz de l'ancienne version (Soyouz TM-34), Soyouz TMA-1 restait amarré à la station en servant de "chaloupe de sauvetage".

Puis six mois plus tard, ce Soyouz TMA-1 embarquait le sixième équipage permanent de l'ISS composé du cosmonaute russe Nikolaï Budarine et des astronautes américains Kenneth Bowersox et Donald Pettit, qui avaient accompli leur mission de 162 jours en orbite afin de les ramener au sol.

C'est à ce moment que quelques problèmes se sont révélés. La nouvelle version des Soyouz présente quelques différences essentielles par rapport aux anciens véhicules spatiaux. Le système d'atterrissage, notamment, a été considérablement modifié en recevant de nouveaux moteurs et une nouvelle structure, afin de réduire le choc à 5 g au lieu de 12 g. Cela a parfaitement fonctionné, ainsi que le nouveau système de parachutes. Ce qui a posé problème, c'est en fait le système de guidage automatique de l'engin au cours de sa traversée de l'atmosphère.

Ce guidage devait être assuré par un dispositif BUSP-M, système de guidage automatique chargé de convertir les informations provenant des gyroscopes et des accéléromètres de l'engin en données permettant aux propulseurs de contrôle d'attitude de diriger la rentrée atmosphérique. Mais une des sous-unités du BUSP-M, chargée de l'analyse des mouvements de lacet, s'est mise à transmettre des données aléatoires et l'ordinateur contrôlant l'ensemble a décidé d'exclure le système BUSP-M de la boucle de contrôle en passant sur un mode de rentrée purement balistique.

Ce système BUSP-M avait pourtant déjà été employé par le passé, et ce à 49 reprises depuis le vol de Soyouz T-5 en 1979. Aucune défaillance n'avait été observée. La commission d'enquête n'a décelé aucun problème au niveau de l'unité de guidage au cours des essais réalisés au sol. Seule la simulation mathématique a permis de provoquer l'incident, avec une chance estimée à une sur 7000 qu'il se reproduise.

La commission d'enquête estime qu'aucune modification ne s'impose sur le vaisseau Soyouz TMA-2 actuellement amarré à l'ISS qui devra ramener sur Terre, en octobre prochain, l'astronaute européen Pedro Duque au terme d'une mission de deux semaines, ainsi que l'équipage permanent actuellement à bord. Toutefois, certaines précautions seront observées à l'avenir.

Notamment, un téléphone satellite mobile fera partie de l'équipement standard du Soyouz. Soyouz TMA-2, qui n'en n'est pas muni, en recevra un par l'intermédiaire d'un vaisseau de ravitaillement Progress au cours des prochains mois. L'utilisation des liaisons satellitaires telles que COSPAS-SARSAT est aussi recommandée à terme.

Enfin, certaines modifications seront effectuées au vaisseau même afin d'éviter toute commande erronée de la part de l'équipage. Car on sait maintenant que l'équipage de Soyouz TMA-1, lors de sa rentrée, avait actionné par erreur le dispositif de rendez-vous et amarrage automatique KURS, bien que cela ait été sans conséquence.

Jörg Feustel-Büechl, directeur des vols habités de l'ESA, souligne que ces recommandations n'auront pas d'incidence sur les systèmes de la nouvelle version des Soyouz TMA et que le prochain vol reste bien prévu en octobre avec, à son bord, l'astronaute de l'ESA Pedro Duque.


©2003
SommaireListe de FilmsPhotosContact